Le frère de la mariée s’en était pris au propriétaire du château de Vierset


L’excuse de provocation a finalement été retenue par le tribunal, dans cette affaire de coups. De même que le juge a tenu compte du dépassement du délai raisonnable et estimé que la responsabilité de la scène était en fait à partager entre le prévenu et la partie civile.

Lire l'article complet : lavenir.net



  • Syndication/Flux RSS : article relayé automatiquement par InsoliteInfo diffusé via le flux RSS, tous droits réservés. En savoir plus


    Rejoindre la discussion

    Application mobile

    Gratuit ! Decouvrez chaque jour de nouvelles infos insolites et passionnantes sur mobile/tablette

    error: