Il n’y avait pas de point sur le “i” jusqu’au Moyen Âge

Le point suscrit, ou point en chef, est un signe issu de l’alphabet latin utilisé sur les lettres i et j. Mais il n’a pas toujours été présent : la lettre “i” était un simple bâtonnet sans point jusqu’au Moyen Âge.

Tout changea entre le XIe et le XIIe siècle, soit plus de 2600 ans après que l’alphabet fut créé. Ce bâtonnet engendrait des confusions avec un “l” minuscule, et avec les lettres “n” et “m” en écriture gothique, utilisée massivement par les moines copistes. Constatant qu’on pouvait trop facilement confondre le “i” avec d’autres lettres et que l’absence de point faisait de cette lettre un caractère très peu lisible, ils décidèrent qu’il était nécessaire de mettre des points sur les “i” pour mieux différencier les lettres dans leur travail de retranscription de manuscrits. Ils ajoutèrent alors un petit accent oblique sur le bâtonnet et l’usage se généralisa jusqu’au XVe siècle, où il fut remplacé par un point afin d’accélérer leurs transcriptions. Ce procédé fut ensuite officialisé avec l’invention de l’imprimerie : les caractères créés faisaient bien figurer le point sur le “i”.

De nos jours, le point suscrit est également utilisé sur différentes lettres dans d’autres langues, comme des langues indiennes ou du moyen orient, mais aussi en lituanien, polonais, turc, ou maltais.

Cette manière d’agir délibérément pour mettre les choses au clair et résoudre un problème vous donne l’origine de l’expression “mettre les points sur les i” !



Rejoindre la discussion

FARLAIN

Whaou incroyable

Application mobile

Gratuit ! Decouvrez chaque jour de nouvelles infos insolites et passionnantes sur mobile/tablette

error: Content is protected !!

Application mobile gratuite (Android)

 

Découvrez chaque jour de nouvelles infos amusantes, anecdotes insolites, culture générale!

 

Application mobile gratuite disponible sur Android (Google Play Store officiel)

 

100% Gratuit

Mis à jour quotidiennement

N°1 app store

Commentaire, Like, Partage...

 

 

Télécharger (Google Play Store)