Pourquoi est-ce qu’on déprime autant en janvier ?


<p>Le mois de <a href=”https://www.ohmymag.com/societe/contraception-smic-retraites-ce-qui-va-changer-le-1er-janvier-2022_art147285.html”>janvier </a>est répertorié comme le mois le plus déprimant de l’année. Pour cause, après un mois de décembre intense et éprouvant avec toutes les fêtes, <a href=”https://www.ohmymag.com/cuisine/voici-ce-qu-il-faut-manger-pour-ne-pas-etre-fatigue-le-matin_art127312.html”>la fatigue</a> vous rattrape. Le compte en banque est vide, les résolutions ont déjà été abandonnées, il fait froid… On vous explique en détail pourquoi ce mois est si morose. </p><h2 id=”77n8″>Pourquoi on se sent déprimé en janvier ?</h2><p>Décembre est un mois fort en émotion qui passe généralement très vite. On commence le mois avec les décorations de <a href=”https://www.ohmymag.com/people/noel-mariah-carey-sa-mauvaise-blague-a-des-employes-de-mcdonalds_art147241.html”>Noël</a>, rapidement on planifie les repas, les courses, les cadeaux. Qu’on l’aime ou pas, décembre prends tout notre temps et ne nous laisse pas une minute de repos. Mais bien souvent, dans l’excitation, l’appréhension, on ne ressent pas la fatigue, au contraire on a hâte de se réunir et de fêter noël et le jour de l’an. </p><p>”<em>Puis vient le mois de </em><a href=”https://www.ohmymag.com/astrologie/horoscope-poissons-janvier_art147283.html”><em>janvier</em></a><em>, une période où nous réalisons que la magie de Noël est terminée, que nous devons attendre plus longtemps pour recevoir notre paye, qu’il fait sombre, froid, pluvieux et qu'</em><em><strong>il n’y a pas grand-chose à attendre avec impatience</strong></em>”, explique la psychologue Rebecca McCann. </p><p>Et oui, clairement on repart pour une nouvelle année, <strong>sans voir la lumière au fond du tunnel</strong>. Épuise physiquement et mentalement, on a juste envie d’hiberner. Le retour à la normale, à la routine met donc un coup au moral. </p><figure data-type=”media” data-key=”cb2g1″ data-site=”YouTube”>
<div style=”left: 0; width: 100%; height: 0; position: relative; padding-bottom: 56.25%;”><iframe src=”https://www.youtube.com/embed/Q8gTqSxo_ro?rel=0&amp;showinfo=1″ style=”border: 0; top: 0; left: 0; width: 100%; height: 100%; position: absolute;” allowfullscreen scrolling=”no” allow=”encrypted-media; accelerometer; clipboard-write; gyroscope; picture-in-picture”></iframe></div>
</figure>
<h2 id=”7hjns”>La Covid-19 nous déprime </h2><p>De plus, certains se mettent une <strong>pression monstre </strong>dès le début de l’année pour définir ses goals, ses <strong>objectifs </strong>et redémarrent ainsi difficilement la machine. Cette année encore, on peut blâmer la <a href=”https://www.ohmymag.com/bienfaits-sante/covid-19-quels-sont-les-symptomes-de-deltacron-ce-possible-nouveau-variant_art147500.html”>crise sanitaire</a>. En effet, avec la situation qui s’aggrave, les cas positifs qui sont de plus en plus nombreux, les variants et les 150 doses, on broie du noir. Il y a aussi la <a href=”https://www.ohmymag.com/politique/quelles-sont-les-dates-cles-de-lelection-presidentielle-de-2022_art146782.html”>Présidentielle </a>en route. </p><p>En bref, l’année démarre avec <strong>beaucoup d’enjeux,</strong> et c’est normal de se <strong>sentir dépassé</strong>. Cette “dépression saisonnière”, est également du “<em>aux jours encore courts et au manque de luminosité qui perturbe la sécrétion de sérotonine et de mélatonine”, </em>explique Delphine Py dans Slate. </p><figure data-type=”media” data-key=”19ks4″ data-site=”YouTube”>
<div style=”left: 0; width: 100%; height: 0; position: relative; padding-bottom: 56.25%;”><iframe src=”https://www.youtube.com/embed/_W22ww3FXS8?rel=0&amp;showinfo=1″ style=”border: 0; top: 0; left: 0; width: 100%; height: 100%; position: absolute;” allowfullscreen scrolling=”no” allow=”encrypted-media; accelerometer; clipboard-write; gyroscope; picture-in-picture”></iframe></div>
</figure>
<h2 id=”7tt5d”>Comment lutter contre la déprime de janvier ?</h2><p>Il n’y a pas de solutions miracles pour surmonter la déprime qui accompagne le mois de janvier. Les psychologues s’accordent sur le fait qu’il faut <strong>sortir</strong> le plus possible et surtout <a href=”https://www.ohmymag.com/home/plantes-d-interieur-ces-vegetaux-qui-n-ont-pas-besoin-de-lumiere-pour-se-developper_art133511.html”>s’exposer à la lumière </a>et faire du sport également. Voir des amis, sociabiliser, faire le ménage, faire des activités qui vous plaisent, aident. </p><p>Savourer les petits plaisirs, <strong>relativiser </strong>et essayer de se concentrer sur du <strong>positif</strong>. La déprime saisonnière est – par définition – seulement de passage. En revanche, si les symptômes persistent, il est important de <strong>prendre soin de sa </strong><a href=”https://www.ohmymag.com/influence/noholito-ses-confidences-emouvantes-sur-sa-sante-mentale_art145538.html”><strong>santé mentale</strong></a> et de consulter un psychologue et/ou un psychiatre. </p><p><strong>Pour ne rien manquer de nos actualités, </strong><a href=”https://connect.ohmymag.com/?redirectTo=/prefcenter&signupservice=OMM_COMPTE-PMC_BOUTON-PROFIL_SITE-OMM_SE-CONNECTER”><span class=”underline”><strong>abonnez-vous à notre newsletter </span></strong></a>!</p>
Lire l'article complet : ohmymag.com



  • Syndication/Flux RSS : article relayé automatiquement par InsoliteInfo diffusé via le flux RSS, tous droits réservés. En savoir plus


    Rejoindre la discussion

    Application mobile

    Gratuit ! Decouvrez chaque jour de nouvelles infos insolites et passionnantes sur mobile/tablette

    error: