Montpellier : la fausse alerte à la bombe au lycée Mermoz prive les enseignants de galettes !

17/01/2023 0

Galettes et royaumes sont passés sous le nez des professeurs (©Pixabay )

Branle-bas de combat, ce mardi après-midi : un inconnu a appelé le lycée Jean Mermoz, à Montpellier, pour une alerte à la bombe. C’était une fausse alerte au final. Mais les enseignants ont été privés de galettes des rois ! 

https://www.google.com/maps/embed?pb=!1m18!1m12!1m3!1d2603.526868440877!2d3.888330290382974!3d43.61083053425704!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i1024!2i768!4f13.1!3m3!1m2!1s0x12b6af75e9982b11:0xc6dd43f58630d399!2sLycée Jean Mermoz!5e0!3m2!1sfr!2sfr!4v1673985790437!5m2!1sfr!2sfr

Ce mardi, sur sa page Facebook et sur Twitter, Métropolitain révèle qu’un vaste dispositif de sécurité est déployé dans le secteur d’Antigone et des Aubes, à Montpellier et que le plan Vigipirate est activé par la préfecture de l’Hérault : des véhicules de police (municipale et nationale), des fourgons de CRS, les sapeurs-pompiers du Sdis 34 sont mobilisés. Des policiers en civil de la brigade anticriminalité -Bac- interdisent les accès au lycée Jean Mermoz, sur l’avenue éponyme, des artères de la zone sont bloquées, le trafic du tramway est interrompu sur la ligne 4 et ne dessert pas les stations Les Aubes et Pompignane.

À lire aussi

  • Montpellier : colis suspect au lycée Jean Mermoz, les démineurs attendus sur place

Pourquoi un tel déploiement ? À 16h10, un appel est parvenu au standard du lycée Mermoz : un inconnu signale qu’un engin explosif a été déposé dans un coin vide l’établissement et que la minuterie est actionnée…La police est alertée, le système d’alarme est déclenché avec sirène et haut parleur invitant le personnel, les enseignants et les 2 500 élèves à quitter illico les lieux et à se regrouper à l’extérieur.

Chien et démineurs 

Un chien renifleur est amené sur place, tandis que les démineurs de la Sécurité civile de l’Hérault inspectent le moindre recoin pendant deux heures. À part le sac d’un lycéen découvert dans un étage, sans lien avec l’alerte visiblement, les recherches restent vaines. Le dispositif est levé à 18h. C’était donc une fausse alerte.

À lire aussi

  • Montpellier : une épicerie de nuit fermée trois mois par le préfet

32 galettes à la poubelle 

Une enquête de police est ouverte pour identifier l’auteur de ce canular de mauvais goût. Investigation prioritaire : identifier d’où l’appel téléphonique a été passé et sous quel numéro ? En parlant de goût, cet épisode rocambolesque aura privé les professeurs de galettes des rois. En effet, selon nos informations, ils étaient conviés à traquer les fèves à 17h ce mardi et que du coup, les morceaux des seize galettes à la frangipane et des seize royaumes (brioches aux fruits confits), soit 32 gâteaux de rois qui ont fini à la poubelle.

À lire aussi

  • Montpellier : trois clandestins travaillaient et dormaient dans un snack !

On s’interroge à Mermoz : et si le lycéen auteur du canular et informé de ce goûter entre professeurs, a voulu se venger ou plus simplement s’amuser ? Un drôle de jeu, certes, si c’est le cas. Un observateur avisé relève que depuis ces dernières semaines, les médias évoquent des fausses alertes à la bombe dans des lycées et collèges du territoire. Voilà qui a très bien pu donner des idées. Une piste pour la police ?

Lien : actu.fr



  • Syndication/Flux RSS : article relayé automatiquement par InsoliteInfo diffusé via le flux RSS, tous droits réservés. En savoir plus


    Rejoindre la discussion

    Application mobile

    Gratuit ! Decouvrez chaque jour de nouvelles infos insolites et passionnantes sur mobile/tablette

    error: Content is protected !!